Lauryne Rativeau
Graphisme

"L’Érotisme féminin est encore bien mystérieux pour moi.

Je m’accroche à des idées très ancrées dans l’imaginaire collectif : du rose, de la peau, du sans poils, de la chatte et des seins. PLASTIQUE & HYGIÉNIQUE.

 

C’est comme si l’érotisme était inconsciemment sacré et que le montrer pour le louer était possible mais le (re)sentir ou le toucher serait offensant.

 

Le désir fait appel à l’imaginaire de son intime, son expérience, sa faim, son attraction. Peut-être au culte de soi : vaste chantier vers l’épanouissement. Dans mon travail, les zones érogènes sont représentées de manière irrégulière et sensible. Drôle et ludique! Le nichon & la vulve dans leurs genèses individuelles: j’en fais ma petite cuisine. Je n’ai pas pour intention de représenter le corps de manière réelle, médicale ou scientifique mais essentiellement émoustiller les sens et la réflexion. Je m’inscris dans le mystère et l’approximation en opposition avec l’image FULL HD, 3D qui tuent l’inconnu en donnant tout en pâture aux regards indiscrets ou non."

A l'occasion du festival l'artiste présentera la série "Les mignardises" qui expose les zones érogènes du plaisir féminin avec sensibilité selon une palette colorée de chairs suaves, douces,chaudes,sensuelles et gourmandes.
L’artiste s’accroche à des idées très ancrées dans l’imaginaire collectif: du rose, de la peau, dus ans poils, de la«chatte et des seins». Son travail révèle un traitement artistique délicat,sec,plastique, et hygiénique. Lauryne Rativeau n’a pas pour intention de représenter le corps de manière réelle, médicale ou scientifique mais essentiellement émoustiller les sens de manière ludique en mettant en scène graphiquement vulves et seins détachés du corps, le tout cuisiné et assemblé avec
amour. Bon appétit!

Insta : @lauryne.rativeau.art